Vendredi 13 novembre

Publié le par Petite plume

Vendredi 13 novembre

Pourquoi cette horreur ?

Je n'ai pas de réponse, je n'en aurais sans doute pas, ou bien pas de satisfaisante. Il y a beaucoup de choses qui me dépassent, qui sont trop vides de sens à mes yeux, les attentats de ce vendredi noir le sont bien plus encore... Je ne comprendrai jamais les personnes qui agissent ainsi, et d'ailleurs, y a-t-il quelque chose à comprendre ? Je ne crois pas, c'est la folie à son état pur.

Je suis choquée par ces événements et je le resterai. Je souffre d'être loin de chez moi, loin de ma famille. Mais aujourd'hui, je souhaite rester debout et bien en vie. Etre en vie, c'est sortir, c'est continuer de découvrir un peu plus notre culture commune, c'est de partager de bons moments en famille et entre amis, c'est me sentir toujours aussi libre de me rendre où bon me semble et lorsque l'envie m'en prend, c'est continuer de m'intéresser aux diverses religions sans différenciation aucune, c'est tant de choses de mon quotidien...

Je reste en vie, je reste avec cette envie de dévorer la vie, de m'en délecter, de la chanter, de la danser, de la partager et de la réinventer. Rire, parler, réfléchir ensemble, se retrouver, chanter,... VIVRE !! Je continuerai, aujourd'hui, demain et tous les jours à venir ! Non, vous ne nous enlèveraient pas notre droit de vivre, comme nous l'avons toujours connu.

Mais, j'ai peur. Je vous l'avoue, j'ai peur. Pour les enfants que je rêve d'avoir, que je rêve de voir grandir. Quel monde sera le leur ? Je n'en sais rien et cela me fait peur.

Une chose est sûre : Fluctuat nec mergitur (devise de Paris), oui, Paris n'a pas coulée et ne coulera pas. Nous resterons debout, et unis. Nous continuerons de vivre comme nous l'avons toujours fait : avec notre mode de vie et notre liberté ! Ce soir, Paris est debout, la France avec elle !

Petite plume

Publié dans Ma vie de femme

Commenter cet article